les avantages du nucléaire et les solutions apportées au danger qu'il représente

   Du fait de leur dangerosité, les centrales adoptent des solutions permettant la prévention des dangers, dans l'enceinte du bâtiment et dans un rayon élevé autour de la centrale. Mais le risque zéro n'existant pas, des solutions en cas d'accident sont déja préparées selon les normes francaises et européennes. Nous étudierons cette prévention, les solutions apportées au danger du nucléaire ainsi que les avantages du nucléaire.

1 - Les mesures de prévention

   - Les barres de controle, constituées de bore, permettent l'arrêt du coeur en moins de 3 secondes, en stoppant les réactions de fission par absorbtion des neutrons émis. Cependant, un phénomène nommé chaleur résiduelle dû à la désintégration des isotopes radioactifs oblige le refroidissement constant du coeur pendant parfois un mois après son arrêt. Elle peut avoir des conséquences graves si elle n'est pas maitrisée (exemple: accident de Fukushima)

 

   -La Surveillance du coeur (secteur primaire) du réacteur est permanente : ainsi , en cas de surchauffe ou pour modérer la réaction de fission, on diminue le nombre de neutrons en injectant du bore dans l'eau, ou en abaissant les barres de controles en bore. Les personnes chargées de la conduite des réacteurs sont régulièrement entrainées (parfois sur des cas similaires à Tchernobyl) et évaluées sur une simulation.

   -Des contrôles de toutes les infrastructures sont régulièrement effectués en utilisant des moyens sophistiqués (contrôle non-destructif), et robotisés. Bien sur, l'arrêt total du réacteur est nécessaire pour réaliser ces inspections, car même l'intérieur du coeur est contrôlé pour vérifier qu'il n'y a pas de fissures ou de disfonctionnements qui pourraient être par la suite responsables d'accidents. Cependant, ici, la main de l'homme est quelquefois nécessaire pour placer ces robots:

par exemple, pour réaliser le contrôle des générateurs de vapeur, un homme en combinaison étanche doit accrocher le robot en pénétrant dans le générateur. Cette procédure s'appelle le "jump", car elle doit être extrêmement rapide en raison de la très forte radioactivité environnante.

   -Le mur qui protège le bâtiment réacteur du reste de la centrale est étudié pour résister à des chocs violents. En effet, selon les chercheurs américains, les murs équipant les centrales nucléaires sont capables de résister à un choc d'un avion de chasse lourd, le F-4 Phantom, lancé à 800km/h. Leurs observations révèlent que sur les 3,66 mètres d'épaisseur du mur, le choc aurait seulement provoqué un enfoncement de 5cm au niveau des moteurs, où la poussée est la plus élevée.

   

   -Les entraînements sont réguliers: des exercices de simulation d'accidents sont réalisés avec la population aux alentours de la centrale.

   -Le contrôle du taux de rayonnements α, β (+ et -), et γ sur le corps de toute personne entrant dans l'enceinte de la centrale est obligatoire. En effet, l'accès aux centrales nucléaires est très surveillé. Ce contrôle s'applique également à la nourriture, l'eau et l'air se trouvant dans un rayon d'environ 10km autour de la centrale (cas de la centrale de Cruas en ardèche), pour déceler toute trace de trace de contamination.

   -Il y a également une grande surveillance de toutes les machines de la centrale, car le moindre écart peut avoir des conséquences très graves, comme un incendie, ou pire, une explosion.

   -Une mesure efficace sur les populations est prévue : la distribution d'iodure de potassium. En effet, cette molécule composée d'Iode 127 stable se fixe sur la thyroïde pour empêcher les isotopes instables de l'iode qui sont parfois relachés dans l'air lors des accident de s'y fixer, réduisant les risques de cancer.

    -Les centrales sont désormais équipées de réseaux informatiques internes protégés contre les attaques informatiques.

 

2 - Les Solutions

   -La fission nucléaire non-renouvelable sera remplacée à terme par la fusion nucléaire, lorsque celle ci sera maitrisée ( les estimations laissent penser qu'on sera capable de produire de l'électricité à l'échelle industrielle à partir de 2050). La fusion est une énergie utilisant pour carburant l'hydrogène, en grande partie présent dans l'eau notamment. Ainsi, 1L d'eau aurait un potentiel énergétique équivalent a 800L d'essence

 

   - Les déchets de vie longue et d'activité moyenne ou forte sont stockés provisoirement dans des installations sécurisées. Des projets de stockage de ces déchets à 500m de profondeur sont actuellement à l'étude: ainsi, ils seront dans un endroit géologiquement stable, sans risque de répandre leurs rayonnements à l'air libre.

Ces déchets ont été placés dans des caissons hermétiques en fer pour les uns, et vitrifiés pour les autres.

Les déchets faiblement actifs à vie longue sont, quant à eux, appelés à se stabliliser rapidement, selon les informations d'EDF.

Les déchets faiblement à moyennements actifs à vie courte, sont stockés en surface, dans un bâtiment capable de contenir les rayonnements ionisants ainsi que les particules émises par la radioactivité.

Cependant, les recherches continueront pour trouver une méthode qui permettra le recyclage de certains déchets dans le but de pouvoir les stabiliser.

 

3 - Avantages du nucléaire

   -Le nucléaire est une énergie très puissante: il faut 450 éoliennes de 2MWatts pour égaler un réacteur nucléaire de 900MWatts . Sachant que certaines des centrales possèdent jusqu'a quatre de ces réacteurs (centrale nucléaire de Cruas), cela veut dire que pour égaler une centrale de ce type il faudrait  1800 de ces éoliennes. De plus, cette énergie est un million de fois plus productive que l'énergie fossile pour une masse de matière première équivalente. 

   -Une centrale nucléaire à fission ne rejette pas de COdans l'air: ainsi, cette énergie n'augmente pas l'effet de serre, et est donc qualifiée d'énergie propre.

  →L'énergie nucléaire est elle diabolisée ?

Nous avons des raisons de le penser. En effet, pourquoi se souvient-on d'accidents nucléaires comme Fukushima, et beaucoup moins d'accidents industriels chimiques comme celui d'Ichihara, pourtant survenu au même moment ? 

Pourquoi considère-t-on qu'un accident nucléaire est plus dangereux qu'un accident chimique, alors que certains de ces accidents chimiques ont eu des effets désastreux sur les êtres humains (Catastrophe de Bhopal en Inde, qui aurait causé entre 20 000 et 25 000 morts selon des associations) et sur l'environnement et les activitées qui y sont liées (suite à l'accident de Seveso en 1978, 70 000 bêtes ont été abattues et de nombreux sols et habitations ont subi de lourds travaux de décontamination)?

Et enfin, pourquoi les centrales nucléaires suscitent plus d'inquiétudes que certaines usines chimiques contenant des produits très dangereux (Centre de recherche Minatec à Grenoble utilisant de l'arsenic, connu pour ses effets toxiques sur l'organisme) ? 

 

Nous pensons que cette peur serait due à plusieurs raisons:

- La première manifestation à grande échelle du nucléaire se trouve être un acte de guerre extrêmement meurtrier : il s'agit des bombes nucléaires d'Hiroshima et de Nagasaki, qui ont fait en 1945 un nombre total de victimes directes compris entre 150 000 et 246 000 morts. Inconsciemment, cet acte contribue à donner une image très destructrice du nucléaire, même si il est utilisé majoritairement aujourd'hui pour produire de l'électricité.

-Le nucléaire est une énergie qui nous dépasse : elle est pour l'instant de loin la plus puissante des énergies connues. Ce caractère serait responsable en partie de notre peur du nucléaire.

- Enfin, la fission nucléaire et la radioactivité présentes dans les centrales, sont incolores et inodores: nous ne pouvons pas les détecter sans équipements spéciaux. De plus, leurs effets sont rarements immédiats sur l'organisme : Il s'est passé plusieurs mois avant de voir apparaitre les premiers effets sur les populations de Tchernobyl. Ce caractère indétectable pourrait également être une des raisons de la peur du nucléaire.

 

 

source :

-(http://gen4.fr/wp-content/uploads/2012/10/2012-10-24_16h29_43.png)

-Science et vie junior n°232 janvier 2009   P6-l'épreuve des chocs 

-Science et vie junior n°275 aout 2012  P40-l'invisibilité_équation de Pendry

-(http://www.citizenside.com/fr/photos/catastrophes-naturelles/2011-03-11/34957/japon-la-raffinerie-de-petrole-d-ichihara-en-feu.html#f=0/229713)

-(http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Bhopal)

-(http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Seveso)

-(http://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardements_atomiques_de_Hiroshima_et_Nagasaki)


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×